Football Club Estuaire Haute Gironde : site officiel du club de foot de BRAUD ET ST LOUIS - footeo

En tête à tête avec... Geoffrey VARIENGIEN

29 avril 2016 - 13:36

"Aimer se retrouver est quelque chose de fondamental"

Propos recueillis par Marie-Laure Julian

pour Foot33.fr le 29/04/2016

Incontournable en DHR, Geoffrey Variengien attire très souvent l'oeil des entraîneurs adverses. Ayant inscrit une moyenne de 1,5 buts par rencontre, il est un artisan de la montée en DH. Humble dans ses propos il ne manque pas de remercier l'ensemble de son équipe sans qui il n'aurait pas pu en faire autant. Interview touchante de l'attaquant d'Estuaire Haute Gironde. (par Marie-Laure Julian)

Geoffrey, quel est votre parcours footballistique ?
Je suis né à Vienne dans l'Isère dans la région Lyonnaise. J'ai joué une année en débutant à l'Huert OC avant de déménager. Je suis donc arrivé à Estuaire en débutant de 2nde année, Anthony Baudry était d'ailleurs mon entraîneur en débutant. J'ai joué directement avec les poussins cette année-là et ensuite en poussin, j'ai été à nouveau surclassé. La dernière année de benjamins, je suis parti à Libourne. J'ai joué pendant trois ans là-bas. La dernière année, j'ai eu une blessure au genou qui m'a tenu éloigné des terrains pendant un an. De plus, les déplacements devenaient compliqués à assurer vu que c'est ma mère qui m'emmenait tout le temps. Donc en moins de 15 ans, je suis revenu à Estuaire. On a été champions de Gironde, on est monté de deux divisions, ça a été deux années formidables. Et depuis ces années-là, je suis resté au club.

Quelles satisfactions et déceptions ressortent de votre parcours ?
Les satisfactions sont forcément les différentes montées que j'ai vécues au fil des ans : en -13, en -15, en U19 et en seniors. Le meilleur souvenir reste le maintien acquis il y a trois ans lors de la dernière journée de l'ancienne DHR contre Villeneuve sur Lot. On perdait 2-1 à la 91ème minute. A ce moment, on descendait. On devait absolument gagner pour se maintenir. À la 92ème, on égalise sur un corner et à la 94ème, j'inscris le but de la victoire pour le 3-2. Voir tous les bénévoles du club courir pour me sauter dessus et les scènes de joie qui en ont découlé sont les plus beaux souvenirs footballistiques que j'ai jusqu'à maintenant. Bien sûr, il y a aussi la montée de cette année avec un groupe génial. Le fait d'avoir déjoué les pronostics et d'être monté de deux divisions avec pratiquement la même équipe afin de marquer l'histoire du club est une grande satisfaction.
Les déceptions sont mes années à Libourne où j'ai eu beaucoup de mal à m'imposer, je jouais à un poste qui n'était pas le mien et je n'ai pas réussi à exprimer ce que les dirigeants avaient vu en moi, ainsi que les premières années de seniors. La première année de seniors, j'ai joué à un poste qui n'était pas le mien dans une équipe très défensive et la seconde année a été difficile par rapport à certaines composantes du club.   "Le travail que nous réalisons paye"   Attaquant, c’est votre poste depuis toujours ?
Mon premier poste au football à onze a été milieu gauche. C'était mon poste à Libourne. Ensuite, quand je suis revenu à Estuaire en moins de 15, mon père (mon entraîneur) m'a fait jouer en tant que second attaquant : 9 et demi. Et depuis cette période, je joue en tant qu'attaquant. C'est à ce poste que je me sens le mieux et que je prends le plus de plaisir. La première année de seniors, j'ai rejoué milieu gauche mais ce n'était que temporaire. Maintenant, nous jouons en 4-3-3 donc disons que je joue entre les défenseurs centraux et le travail énorme qu'accomplissent les 2 ailiers me laissent une grande liberté dans mes déplacement. Mes coéquipiers abattent un travail énorme pour me permettre d'être plus libre dans mes déplacements : je pense à Lucien Youanchi, Florian Coutenay, Anthony Charlemoine, Stephan Poirier, Paul Lafferriere, Thomas Lesburgueres et Julien Beneteau.

Vous avez inscrit beaucoup de but dont un quintuplé, un quadruplé, trois triplés. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?
J'ai inscrit environ 28 buts en championnat en 19 matchs et pratiquement 40 buts toutes compétitions confondues. J'ai aussi délivré plus d'une dizaine de passes décisives, preuve que les buts ne sont pas du tout une obsession. Les buts c'est très bien pour mon orgueil et je suis très fier aujourd'hui d'avoir marqué autant de buts cette année. Mais le plus important là-dedans, c'est ce qui découle de mes buts. Cela représente le travail que toute l'équipe accomplit : je termine le travail de mes coéquipiers. C'est mon rôle dans l'équipe : finir le travail de récupération et de construction en marquant. Cette année, comme l'an passé puisque j'avais marqué plus de vingt buts et délivré plus d'une dizaine de passes décisives, cela a très bien fonctionné et c'est tant mieux pour le club. C'est très gratifiant de réussir à marquer en étant une équipe. Marquer autant de buts sans parvenir à monter en DH avec mes coéquipiers aurait été quelque chose d'anecdotique et d'inutile. Le fait que mes buts soient si important, c'est aussi grâce à la défense très solide que nous possédons. Je pense aux défenseurs de l'équipe : Dylan Gourdin, Ousmane Aoudou, Romain Furlan, Guillaume Croq et la pièce maîtresse de notre équipe, le joueur le plus important, c'est notre sentinelle : notre numéro 6 Yoan Langlois. Dès qu'il est absent on a du mal. Nous prenons tellement peu de buts que forcément les buts que je parviens à mettre sont décisifs pour l'équipe. Le fait que des coachs adverses de la poule m'aient félicité à la fin des matchs est très gratifiant et montre que le travail que nous réalisons paye et que nous sommes de plus en plus craints, individuellement ET collectivement.   Abnégation, détermination, sérieux.   Est-ce que vous vous donnez des objectifs en termes de buts marqués chaque saison ?
Pas un nombre de buts exactement mais un objectif : produire un but par match, que ce soit en marquant ou en réalisant une passe décisive. Le but est de parvenir à faire gagner l'équipe : c'est le rôle de tout attaquant. L'an dernier, j'avais réalisé une saison relativement solide en terme de statistiques en générant deux but par match. Cette année, nous nous étions fixés comme objectif, les coachs et moi, de réaliser une saison similaire. Parvenir à renouveler une saison comme l'an dernier était l'objectif individuel et collectif.
Collectivement, faire le bilan en fin d'année et avoir le sentiment d'être une meilleure équipe qu'au début de la saison. Individuellement, l'objectif était d'être encore plus décisif : marquer ou faire marquer il n'y a aucune différence pour moi. L'équipe sait que je peux être décisif et c'est très important pour moi d'être soutenu et entouré.

Vous avez obtenu la montée en DH alors que vous étiez juste promu à ce niveau. Qu’est-ce qui vous a permis un tel parcours ?
L'abnégation, la détermination, le sérieux. Toutes ces valeurs sont très importantes. Le respect va de pair avec celles-ci. Toute l'équipe sait que nous devons jouer les uns pour les autres, c'est comme ça que nous arrivons à gagner. Nous jouons pour nous, nous nous faisons plaisir tous ensemble et je pense que c'est ça aujourd'hui qui fait que nous parvenons à réaliser des performances historiques pour notre petit club. Nous aimons nous retrouver pour les entraînements et les matchs et nous apprécions le fait d'être ensemble et c'est le plus important. Nous ne sommes pas des professionnels et le fait d'aimer se retrouver est quelque chose de fondamental dans notre équipe. Nous sommes d'ailleurs la meilleure attaque et la meilleure défense de notre poule : preuve que l'équilibre et l'entente de notre équipe est très solide.
Après, nous avons pleinement confiance et conscience en nos capacités. Notre objectif est de progresser et de réaliser de bons matchs. Et si nous réalisons de bons matchs, alors nous avons une chance de gagner. Quand nous rentrons, notre objectif est de gagner le match. Nous ne pensons qu'à ce match-là, on prend les matchs les uns après les autres. Nous faisons cela depuis deux ans et cela nous réussit. Cela fait aussi plaisir que les gens aient peur de notre équipe et qu'ils s'attendent aujourd'hui à plus que des "paysans qui mettent des coups".   "Cet été ? je vais en DH"   Avec à côté de ça un très beau parcours en coupe Aquitaine où vous avez sorti Cestas, la Jeunesse Villenavaise ? Et une sortie la tête haute contre Lège Cap Ferret ?
Oui, on a battu Cestas 1-0 sur un terrain synthétique compliqué. Un match très sérieux. On a une défense très solide, on sait que si l'on défend bien, on a de grandes chances de gagner. Nous jouons très bien les contres tous ensemble, le but est d'être solides et patient et c'est ce qu'il s'est passé pour Cestas.
C'est la même recette pour Villenave. On ajoute à cela un soupçon de réussite et cela nous permet de réaliser de grosses performances, notamment ce 3-0 contre une CFA2. C'était un très gros match dans l'intensité et encore une fois, nous prenons 0 but : preuve de notre solidité défensive. Villenave a d'ailleurs été surpris à mon avis de retrouver une équipe aussi disciplinée et aussi solide défensivement.
Contre Lège qui s'attendait à un match compliqué, on prend un but malheureux juste avant la mi-temps et les 25 premières minutes de la seconde période, nous avons plusieurs opportunités que nous ne concrétisons pas. Notre chance était passée. Les deux autres buts sont anecdotiques, nous avons réalisé un gros match et c'est cela le plus important.

La coupe du district est-elle un regret ?
Je n'ai aucun regret concernant cette coupe. On a fait un "choix" : nous ne pensions pas être suffisamment costauds pour jouer la coupe et la montée en DH. Nous fatiguions physiquement et mentalement avec nos trois matchs sans victoire en championnat donc le choix pour moi était tout fait. La coupe n'était pas importante au contraire de la montée en DH.

Vous allez le passer où votre été ?
En DH ! Ça provient de Anthony Charlemoine qui a toujours le don de trouver des vannes comme celles-là
Et puis, je resterai dans la région. Je suis encore étudiant donc le but est de trouver un boulot saisonnier et de commencer la préparation physique le plus tôt possible afin d'être prêt pour la nouvelle saison.   "Forza Bastia"   Comment voyez-vous votre avenir footballistique ?
L'objectif de tout joueur est de jouer le plus haut possible. Je ne sais pas de quoi mon avenir sera fait mais j'espère que je parviendrai à aller le plus haut possible. C'est mon but. Parvenir à jouer contre des joueurs encore plus forts, contre des clubs encore meilleurs, c'est le rêve de chaque joueur de football.

Un dernier message à faire passer ?
Je voudrais remercier mon papa ainsi que mon grand frère Baptiste (coach adjoint d'Anthony Baudry ces deux dernières années) et qui a été un élément moteur de notre montée en puissance. Ce sont eux qui croient le plus en moi et qui me conseillent chaque jour. C'est aussi grâce à eux si je parviens à autant être décisif.
Je voudrais aussi remercier tous mes coéquipiers et mon entraîneur pour tout le respect, l'amitié dont ils me témoignent. Jouer et rire avec eux toutes les semaines est un véritable plaisir et ces deux dernières années ont été les plus belles années de ma carrière individuellement et collectivement. C'est aussi grâce à leur soutien et leur talent que je parviens à être décisif pour l'équipe. C'est avec eux que nous gagnons : en tant que vraie équipe de football.
Je voudrais aussi remercier tous les bénévoles du club qui travaillent pour que notre équipe ait les meilleurs équipements possibles et pour que le club grandisse encore et encore.
Je voudrais remercier tous les supporters qui viennent nous encourager chaque week-end et qui sont fiers de ce que nous réalisons.
Je voudrais aussi remercier ma maman ainsi que mon autre grand frère Thibaut qui sont mes premiers fans.
Et le mot de la fin qui fera sourire tous ceux qui me connaissent un petit peu: FORZA BASTIA.

Commentaires

PERMANENCES SECRÉTARIAT

Le siège du club se trouve dans la zone artisanale de Braud & St-Louis.

Le secrétariat du club est ouvert :

Lundi : 9h - 12h et 14h - 17h

Mardi : 9h - 12h et 14h -16h30

Mercredi : 9h - 12h

Vendredi : 9h -12h et 14h - 16h30.

05 - 57 - 32 - 76 - 00 ou 553257@lfaquitaine.fr

TOURNOI U11 16 ET 17 JUIN 2018

CLIQUEZ SUR LE LOGO